MALGRE TOUT, JE SUIS ICI
ABRIS de NUIT
carte mentale.jpg

Sur cette carte mentale où s'entremêlent trajectoires, culs de sac, chemins empruntés puis avortés, on peut y voir un drapeau surmonté de l'annotation « vous êtes ici ». J'ai beau lire et relire que « je suis ici », je crois qu'en fait, je n'y suis pas. Sans doute pas très loin , peut-être juste à côté...dans un énigmatique "no mind" land où un soir l'esprit aurait décidé de se faire la malle. Le corps pris de panique se serait mis à le suivre et ensemble, dans une noirceur qui ferait fuir la nuit, ils tombèrent en chute libre. En une fraction de seconde, les voilà sur les terres d'un monde sans noms, sans repères où les humains seraient des hommes-roches, les océans ; des gouttes d'encres radioactives, les montagnes ; des ogres affamés prêts à dévorer. Puis vint l'aube, tout fut oublié jusqu'à ce que la nuit suivante vienne à tomber.

A travers cette série, la photographe nous mène au coeur de ses terreurs nocturnes qui l'accompagnent depuis sa petite enfance. Des interprétations multiples basées davantage sur des sensations, des matières que de réels souvenirs. Un face à face avec l'angoisse perpétuelle qui peine à dévoiler son vrai visage. Il s'agit ici de lui donner corps en passant au crible le moindre signe de ces manifestations effrayantes, de recoller ces bribes nocturnes morcelées ,n'appartenant ni à hier ni à demain. Un monde sauvage a mi-chemin entre réel et imaginaire. Une perception de l'imperceptible. Une tentative de dialogue avec l'énigmatique ça.

malgré tout, je suis ici.jpg
malgré tout, je suis ici-3.jpg
malgré tout, je suis ici-2.jpg
vandamme_13ok.jpg
vandamme_07ok.jpg
malgré tout, je suis ici-4.jpg
okabris_de_nuit_21.jpg
okabris_de_nuit_22.jpg
okabris_de_nuit_23.jpg
okabris_de_nuit_17.jpg
okabris_de_nuit_24.jpg
okabris_de_nuit_18 copie.jpg
vandamme_04ok.jpg
vandamme_12.jpg
malgré tout, je suis ici-5.jpg